Depuis la construction du dispensaire d’Oumnoghin, 350 bébés par an y voient le jour. Chaque année, entre 4000 et 5000 consultations en moyenne ont lieu : Consultations pour paludisme (1ere cause de décès dans le monde), maladies tropicales, petites urgences, déshydratation et autres soins divers…

Tous les soins de base et soins urgents sont aussi donnés en maternité: prévention,  accouchements, soins post nataux, vaccination, pesée, mesuration des enfants.

Depuis 2015, ADDO a mis en place des réunions avec les femmes pour la confection de bouillie contre la malnutrition.

Le dispensaire compte aujourd’hui un major, une accoucheuse, un infirmier, une gérante de pharmacie, un gardien et un comité de gestion.

L’apport de matériel permet une prise en charge a mondre coût pour les villageois.